Fantastique·Jeunesse

La magie de Paris, tome 1 : Le coeur et le sabre d’Olivier Gay

couv49616524


 

Titre : La magie de Paris, tome 1 : Le cœur et le sabre
Auteur : Olivier Gay
Date de parution : 18 Octobre 2017
Éditeur : Editions Castelmore
Pages : 319
Thèmes : Jeunesse, Fantastique
Prix : 14,90 €

 


 

Résumé

Chloé, élève en seconde, assiste un jour par hasard à un combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. L’adolescente tente d’intervenir mais est blessée et perd connaissance. A son réveil, la créature est morte et Thomas lui explique qu’il est un mage et que sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons.

 


 

Mon Avis

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Castelmore et le site NetGalley pour ce tome que j’ai vraiment adoré. Je dois bien avouer que j’ai tout d’abord été attirée par cette belle couverture et franchement, ma lecture a été une réelle bonne surprise.

Parlons un peu de l’histoire, on découvre Chloé une jeune lycéenne qui se sent bien trop différente de la « normal ». Elle est très grande, au point que les autres élèves l’appellent « le Tank ». Mais elle pratique aussi l’escrime et elle est même vraiment très douée ! Un jour, après son entraînement collectif d’escrime, Chloé décide de rester s’entraîner seule dans la salle de sports et est prise par hasard dans un combat à l’épée, entre Thomas, également lycéen et entre un Goule (un démon). Chloé décide alors d’intervenir mais finit blessée de ce combat. Après ce combat, Thomas lui explique alors qu’il est un mage et que sa mission est de trouver et fermer les failles vers le monde des démons. Il est en effet rentré en tant que lycéen dans le lycée de Chloé uniquement parce qu’une faille est ouverte en plein milieu. Mais Thomas n’a pas tout dit à Chloé et je peux vous dire que les révélations mon laissé sur le cul ahah.

 

J’ai tout d’abord beaucoup apprécié le fait que l’on rentre directement dans l’histoire et l’action. L’histoire ne met pas 50/100 pages à démarrer et ça c’est super. En fait, une fois avoir commencé ma lecture je n’ai pas réussi à lâcher ma liseuse, tout simplement. La plume de l’auteur est tellement fluide que ça se lit tout seul. En plus il y a un mélange d’écriture, à la fois classique et très moderne (avec le langage jeune) et c’est un combo qui marche vraiment très bien. D’ailleurs, Olivier Gay arrive très bien à nous faire mariner comme Thomas fait mariner Chloé en mettant du temps à répondre à toutes ses questions par rapport aux mages. Ce qui fait qu’on découvre l’univers de ce tome au fur et à mesure, comme Chloé. J’ai vraiment hâte de lire le second tome, parce que je veux en savoir plus, j’ai encore tellement de questions en suspens. Puis parlons un peu de cette fin ! J’ai été TELLEMENT SURPRISE OMG ! Je m’y attendais tellement pas ahah. Du coup, vivement février pour la suite.

Parlons un peu des personnages, Chloé tout d’abord est une fille différente des autres, courageuse et très dévouée. Elle a quelques problèmes familiaux mais n’en parle pas. J’ai beaucoup apprécié la découvrir, c’est vraiment le genre de personnage féminin dont je ne me lasse pas. Une fille bien badasse qui sait se battre !
Thomas est un mage avec un style plutôt emo. Il est toujours dans l’humour, même dans les situations les plus gênantes. Durant tout le roman je me suis vraiment demandé si les pouvoirs de Thomas étaient si peu puissants. Mais arrivé à la fin j’ai eu la réponse à ma question et du coup j’ai davantage aimé ce personnage.
Enfin, David, le personnage dont tout le monde tombe sous son charme de bad boy. Aucune galanterie envers Chloé, méchant, mais malgré tout ça, elle arrive quand même à penser à lui plus qu’elle ne le devrait. C’est vraiment le personnage dont je souhait plus en savoir.

Dans l’ensemble, je n’étais pas loin du coup de cœur. Il me manquait peut-être un peu plus d’explications par rapport à cette fin (oui, pour une fois, je voulais des pages en plus). J’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur et son univers. Une fin des plus frustrantes, mais qui nous donne directement envie de lire la suite. Je le conseille très fortement.

 

  • A lire si vous aimez :
    – Les histoires prenantes dès le début
    – Un univers fantastique simple mais qui fonctionne
    – Une héroïne badasse

 

  • Passez votre chemin si vous n’aimez pas :
    – Le fantastique
    – Le trop jeunesse

17/20

Lu en partenariat avec

pro_reader

Logo_Castelmore_noir

Merci de votre visite !

Publicités
Fantastique·Jeunesse

Léger comme une plume de Zoe Aarsen

couv35892455


 

Titre : Léger comme une plume
Auteur : Zoe Aarsen
Date de parution : 13 Septembre 2017 (Français)
Éditeur : Editions Hachette (Hors-Série)
Pages : 400
Thèmes : Jeunesse, Fantastique
Prix : 18 €

 


 

Résumé

L’heure de gloire de McKenna est arrivée. Elle a intégré le groupe d’Olivia, la reine du lycée, et est invitée au bal de fin d’année par le frère de celle-ci. McKenna ne pouvait rêver mieux. Enfin… jusqu’à la fête d’anniversaire d’Olivia. Ce soir-là, une nouvelle, Violet, propose de jouer à « Léger comme une plume, raide comme la mort ». Durant la partie, elle imagine les morts de la belle Olivia, de la provocante Candice et de l’athlétique Mischa.

Ces propos morbides mettent McKenna mal à l’aise mais, après tout, ce n’est qu’un jeu, n’est-ce pas ? ⚠ SPOIL ⚠ Une semaine plus tard, le jeu n’a plus rien d’amusant : Olivia meurt dans un accident de voiture, exactement comme l’avait prédit Violet. Avec l’aide de son voisin Trey, McKenna cherche à découvrir quelle sorte de malédiction Violet semble avoir déclenchée. Plus la popularité de Violet grimpe, plus McKenna et Trey sentent que le temps presse. 

Le nouvel « accident » est pour bientôt. ⚠ SPOIL ⚠

 


 

Mon Avis

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Hachette et le site NetGalley pour ce roman.

Parlons un peu de l’histoire, on découvre McKenna qui rentre en première au lycée. Mais physiquement, elle a complètement changé depuis son année de seconde. Elle a minci, elle a de nouveaux vêtements à la mode et elle est devenue beaucoup plus féminine. Grâce à ce changement, elle intègre le groupe de filles populaires du lycée, son rêve, enfin jusqu’à la fête d’anniversaire d’Olivia. Olivia était la fille la plus populaire, la plus belle et surement la plus riche aussi.
C’est lors de cette fête d’anniversaire entre filles, que leurs destins à toutes à changé. Violet, nouvelle dans le groupe, tout comme McKenna, propose de jouer à « Léger comme une plume, raide comme la mort » ! Un jeu où le but est de raconter la mort des participants. Durant la partie, Violet imagine les morts de tout le monde, de la belle Olivia, de la provocante Candice et de l’athlétique Mischa, sauf McKenna dont elle ne voit que du feu.
⚠ SPOIL ⚠ Vous vous en doutez, une semaine plus tard, Olivia meurt dans un accident, comme Violet l’avait décrit. Tout est exactement pareil. C’est à ce moment-là que McKenna, Mischa et Candace réalisent que le jeu est réel et qu’elles sont les suivantes ! ⚠ SPOIL ⚠

Le début de l’histoire commence très doucement, voire trop à mon goût. Je m’explique, on nous expose beaucoup que McKenna, le personnage principal n’était pas populaire avant, que maintenant qu’elle a maigri et qu’elle est belle, la popularité s’ouvre à elle, comme par magie. Déjà le système de popularité, m’énerve au plus au point, et en sachant que l’auteur nous le répète assez durant tout le roman. Vous comprendrez que j’en ai vite une marre qu’on nous rabâche par quoi elle était passé pour être populaire. Moi, quand j’ai lu le résumé, tout ce que je voulais savoir au plus vite, c’était le pourquoi du comment de ce jeu et de Violet. Mais le début est tout simplement une histoire de lycéenne normale. Dut le fait que j’ai eu du mal à rentrer dans ma lecture. Une fois arrivé au premier rebondissements je me suis dit que ça allait enfin avancer et bouger. Mais..non, pas vraiment en fait. Elles sont toujours dans le déni, elles ne réalisent pas vraiment qu’elles sont en danger. C’est vraiment vers la dernière partie du roman où j’étais à fond dedans. C’est bien dommage, parce qu’il y avait vraiment de quoi faire avec cette histoire. Mais il y a tellement de longueurs et de paragraphes inutiles à l’histoire que j’ai été déçu.

Parlons un peu personnage, parce que oui, j’ai beaucoup à dire sur McKenna.. Dès le début, elle se montre seulement intéressée par sa nouvelle popularité, sa réputation et son poids. Elle est complètement obnubilée par son poids, c’est pour ça qu’elle ne mange plus rien de sucrer etc.. Comme je l’ai précisé plus haut, d’accord elle est devenue populaire parce qu’elle a perdu du poids et qu’elle s’est embelli, mais pas besoin de nous le rabâcher sans cesse, on s’en fiche ! Vous l’aurez compris, je n’ai pas vraiment apprécié McKenna ! Heureusement qu’il y avait Trey !
Trey, le beau voisin de McKenna. C’est le personnage que j’ai le plus apprécié, c’est même grâce à lui que j’ai continuer ma lecture. Parce qu’il est vraiment à fond pour découvrir ce phénomène étrange relier à ce jeu. Le seul pas concerné et le seul à réellement croire que ce n’est pas normal. 
Sinon Candace et Mischa sont deux filles populaires, chacune avec un caractère bien différent. J’aurais peut-être voulu en savoir un peu plus sur elles.
Puis Violet, on en sait enfin un peu plus sur elle vers la dernière partie du roman et c’était vraiment trop long pour moi.

Dans l’ensemble j’attendais vraiment mieux et j’ai été déçu. Mais j’ai quand même été prise dans l’histoire, un peu tard, mais j’étais quand même dedans. Pour qu’au final, la fin n’en soit pas vraiment une. McKenna n’est pas un personnage dont je me souviendrais longtemps. Heureusement qu’il y avait Trey, car c’est vraiment lui qui donne un sens à l’histoire de base.

 

 

  • A lire si vous aimez :
    – Les histoires de lycéens
    – Les jeux occultes

 

  • Passez votre chemin si vous n’aimez pas :
    – Les longueurs
    – Un personnage principal insupportable
    – Le très peu d’actions

 

13/20

Lu en partenariat avec

pro_reader

hachetteromans

Merci de votre visite !

Contemporain·Jeunesse

Mes hauts, mes bas & mes coups de coeur en série de Becky Albertalli

couv57557500


 

Titre : Mes hauts, mes bas & mes coups de cœur en série
Auteur : Becky Albertalli
Date de parution : 6 Septembre 2017 (Français)
Éditeur : Editions Hachette
Pages : 380
Thèmes : Jeunesse, Contemporain
Prix : 16,90 €

 


 

Résumé

J’ai une chose à vous avouer :
je suis une serial crusheuse.
Un vrai cœur d’artichaut.

Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de cœur.
Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZÉRO baisers, ça ne compte pas.
En même temps, c’est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau!

Cassie, ma sœur jumelle, pense que ça craint.
Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles.
D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait.
Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon.

Enfin, je crois ?

 


 

Mon Avis

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Hachette Romans et le site NetGalley pour ce roman dont j’ai particulièrement craqué pour la couverture. Puis je ne pouvais pas passer à côté de l’auteure de « Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens » !

Parlons un peu de l’histoire, on découvre Molly, une jeune adolescente de 17 ans, mal dans sa peau, pour plusieurs raisons, notamment son inaptitude à avoir un petit ami. Molly regarde plutôt les garçons de loin, et d’avoir des coups de cœur. Plus exactement, 26 coups de cœur à son actif. Mais Molly commence à vouloir changer, à prendre son destin amoureux en main. C’est pour cela qu’elle est sûre que son prochain coup de cœur, sera le bon. Dans toutes les péripéties de Molly on retrouvera sa sœur jumelle Cassie, complètement différentes de Molly, qui aidera à sa manière sa sœur pour trouver l’amour. Mais après tout, l’amour ne se commande pas, il vous tombe dessus quand vous ne vous y attendiez pas et c’est ce que Molly va comprendre.

Dans l’ensemble c’est plutôt une bonne histoire de Young Adult, plutôt originale pour ses personnages atypiques et ça fait vraiment du bien. Parce que dans ce roman vous allez avoir le droit à des relations homosexuelles, à des dialogues avec textos etc.. Une histoire qui est enfin dans l’air du temps. C’est ce que j’ai beaucoup apprécié durant ma lecture.

Parlons des personnages justement, Molly est mal dans sa peau, et ne se trouve pas du tout attirante, c’est ce qui la différencie des personnages de Young Adult habituel. Je me suis beaucoup mise à la place de Molly, j’étais comme elle en étant adolescente, je me suis retrouvé en elle à plusieurs reprises. C’est surement pour ça que je me suis beaucoup attaché son personnage. Mais c’est aussi à cause de ça que j’ai eu du mal dans ma lecture. Parce que ça me faisait rappeler des mauvais souvenirs de mon adolescence. Du coup, même si l’histoire est bien, j’ai eu du mal à avancer.
Cassie, la (fausse) sœur jumelle de Molly, est tout son contraire, très sûre d’elle, attirante et homosexuelle. Je n’ai pas spécialement apprécié Cassie, je  comprends tout à fait qu’elle veuille aider sa sœur à trouver l’amour, mais elle insistait de trop et c’est le genre de personne que j’ai du mal à apprécier. Puis j’ai trouvé qu’elle était très égoïste par rapport à Molly.
Sinon j’ai directement apprécié le personnage de Reid ! Lui aussi est un personnage complètement différents des stéréotypes des Young Adult et franchement, ça fait du bien. Parce que bon, les canons et les muscles à gogo, des fois ça ne fait pas tout et surtout ça fait du bien de voir autre chose.
Enfin j’ai beaucoup aimé les mamans de Molly, elles étaient tellement adorables et tellement à l’écoute.

Dans l’ensemble j’ai bien aimé cette histoire mais il y a eu quand même quelques bémols. Je m’attendais un peu à une tournure différente que celle qu’à pris l’auteure. Je m’attendais à avoir une belle leçon de vie à la fin du roman, qui m’aurait permis d’oublier que j’avais eu du mal à avancer durant ma lecture. Mais finalement, cette leçon de vie n’est jamais venue.. J’ai été déçu par rapport à ça. Toutefois, c’est un très beau roman, original et très intéressant ! Outre les multiples histoires d’amour, en fond se joue un événement très marquant ! L’auteure aborde avec justesse et sensibilité, les relations amoureuses, amicales et familiales d’une adolescente en pleine transformation. Un livre que je conseille notamment pour sa première partie, à toutes les adolescentes en mal d’amour.

 

  • A lire si vous aimez :
    – Les romances
    – Les personnages atypiques
    – Une histoire originale

 

  • Passez votre chemin si vous n’aimez pas :
    – Qu’il n’y ai pas d’action

 

16/20

Lu en partenariat avec

pro_reader

 

hachetteromans

Merci de votre visite !

Fantasy·Jeunesse

La fille de braises et de ronces, tome 2 : La couronne de flammes de Rae Carson

couv20398064


 

Titre : La fille de braises et de ronces, tome 2 : La couronne de flammes
Auteur : Rae Carson
Date de parution : 17 Octobre 2013 (Français)
Éditeur : Editions Robert Laffont (R)
Pages : 416
Thèmes : Jeunesse, Fantasy
Prix : 16,90 €

 


 

Résumé

[A ne pas lire si vous n’avez pas encore lu le premier tome ! Risque de Spoil !]

Elisa est devenue une héroïne malgré elle. Secondée par le fidèle Hector et par ses compagnons du Malficio, elle a mené son peuple à la victoire grâce au pouvoir de sa Pierre Sacrée en terrassant une armée menée par des sorciers tout-puissants, les Animagi. Le trône de Brisadulce lui revient de droit, mais les membres de la cour complotent contre cette reine de dix-sept ans. Elisa échappe de justesse à plusieurs tentatives d’assassinat. Elle ne peut accorder sa confiance à personne et se rend vite à l’évidence, la mort dans l’âme : elle doit unir sa vie à celle d’un seigneur de Brisadulce si elle veut asseoir son autorité. Suivra-t-elle la voie de la raison quand ses sentiments à l’égard d’Hector sont de plus en plus forts ? Pour conquérir le pouvoir dont elle a désespérément besoin afin de vaincre ses ennemis et accomplir sa destinée d’Elue, Elisa part à la recherche d’une source de puissance illimitée, le mythique zafira. Une quête périlleuse qui l’entraînera dans un extraordinaire jeu de piste par-delà les océans. Dans cette quête l’accompagnent ses amis les plus chers, le garçon qui l’a trahie, et l’homme qu’elle aime. Si la chance est avec elle, elle en sortira vivante. Et plus puissante que jamais. Mais il y a un prix à payer.

 


 

Mon Avis

(Mon avis du tome précédent : Tome 1 )

En lisant le premier tome, l’histoire m’avait surprise et j’avais adoré ma lecture, pas au point qu’elle soit un coup de cœur, mais ça en était vraiment pas loin. J’étais donc très contente et excitée de continuer cette saga. Je vais de suite vous dire que ce second volet a été un coup de cœur, oui, tellement qu’il a été lu en 2 jours, alors que je mets d’habitude un peu moins d’une semaine pour lire un roman. Après cette lecture, j’ai même eu du mal à lire par après tellement j’étais encore dans l’univers et avec les personnages. Alors je vais essayer le plus possible de ne pas vous pondre un roman dans cet avis, je vais faire de mon mieux pour être concise le plus possible.

On retrouve Elisa qui est maintenant reine de Brisadulce à 17 ans, un pays qui n’est pas le sien, mais elle a bien du mal à gérer cette nouvelle fonction, à s’y habituer, et surtout à s’y installer. Avec tout ça, ajoutons le fait que le général et le compte complotent derrière son dos. Elle sait qu’étant une élue, sa vie est vouée à ne pas durer longtemps mais elle fera tout pour rallonger sa durer de vie, malgré les nombreuses tentatives d’assassinat auxquelles elle doit faire face. Elle ne peut avoir confiance en personne, sauf à Hector, Ximena sa nourrice et Mara sa suivante. Pour conquérir le pouvoir dont elle a désespérément besoin afin de vaincre ses ennemis et accomplir sa destinée d’Elue, Elisa part à la recherche d’une source de puissance illimitée, le mythique zafira.

 

Parlons un peu de l’évolution d’Elisa entre le premier tome et celui-ci. J’ai juste à dire qu’elle est juste grandiose ! Il n’y a pas d’autre mot. Elle est devenue forte avec un caractère de battante. Je trouve qu’elle est devenue une femme admirable.  Elle devient reine par défaut, fait face à des menaces de mort, à ses devoirs de reine sans sourciller car c’est son destin, elle a une force de caractère incroyable. Dans ma lecture j’ai toujours été à fond derrière elle, derrière ses décisions. Malgré le fait que je l’admire beaucoup, elle arrive toujours à nous étonner. Elle va devenir une très grande reine et j’ai hâte de voir ça dans le troisième et dernier tome.
Dans le premier tome, j’avais très hâte de voir un peu plus le personnage d’Hector et là, j’ai été servie pour mon plus grand bonheur vu qu’il est devenu le garde personnel d’Elisa, donc il ne la lâche pas d’une semelle. Bon faut le dire j’ai flashé sur lui dès le premier tome. Il est touchant, fort et chevaleresque presque tout le temps, plein de tendresse quand il le faut, courageux… Bref, l’homme parfait, vous n’êtes pas d’accord avec moi ? On en apprend donc beaucoup plus sur lui dans ce second volet et la petite romance se développe plutôt bien entre lui et Elisa (il était temps ahah). Malgré le fait que leur histoire est pas mal compliquée, elle en tant que reine et lui en tant que garde royal, ils arrivent quand même à se rapprocher et à s’avouer ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre.

Je dois bien avouer que le début est légèrement lent, mais personnellement ça ne m’a pas dérangé du tout. Une fois qu’Elisa entame sa quête, là, vous n’allez plus lâcher votre livre, croyez-moi (mon chéri a dû dormir avec la lumière dans la chambre, tellement je voulais pas éteindre pour le finir ahah) ! Je voulais dormir, j’étais fatiguée, mais c’était plus fort que moi !
L’auteure nous donne toutes les réponses aux questions que l’on se posait dans le premier tome. Elle enrichit encore plus son univers et on en sait enfin davantage sur la Pierre Sacrée et son pouvoir. J’avais vraiment hâte qu’Elisa commence à savoir s’en servir. Parce que oui, elle n’est pas seulement là pour faire jolie.
La plume de l’auteure me plaît toujours autant, toujours autant de fluidité dans la lecture, un vrai régal.

Je vais juste parler un peu de cette fin, oui, oui. Mon petit cœur en à besoin. La fin de ce deuxième tome est juste H-O-R-R-I-B-L-E ! Vous voyez un peu les fins de tomes à la Sophie Jomain dans les Etoiles de Noss Head ? Bah là c’est pareil…! Frustrant au plus au point ! J’avais juste envie de lire le troisième tome, mais je ne l’avais malheureusement pas sous la main. Après ça je me suis dit que ce n’était pas si malheureux, comme ça, ça me laissait un peu digérer cette fin. Bref.

Comme vous l’aurez compris, cette lecture a été un coup de cœur. Il y a tout dans ce tome, du suspense, de l’action, de la frustration, de la romance, des morts, un univers qui n’en finit pas de s’agrandir. Des personnages qu’on n’arrive pas à lâcher et qui évolue tellement bien ! Je ne sais pas quoi vous dire de plus, à part de vous lancer dans cette saga si ce n’est pas déjà fait, où pour ceux ayant déjà lu le tome 1, de ne pas s’arrêter et de continuer, vous n’allez pas être déçu.

 

  • A lire si vous aimez :
    – un univers grandiose
    – une héroïne épatante et forte
    – une quête au bout du monde
    – une romance compliquée mais belle
  • Passez votre chemin si vous n’aimez pas :
    – la fantasy

 

20/20

Merci de votre visite !

Contemporain·Jeunesse

Parole d’un bad boy d’Ana Paige

couv11796749


 

Titre : Parole d’un bad boy
Auteur : Ana Paige
Date de parution : 16 Août 2017 (Français)
Éditeur : Editions Hachette (Bloom)
Pages : 268
Thèmes : Jeunesse,  Contemporain
Prix : 14,90 €

 


 

Résumé

Il paraît que je suis crâneur, orgueilleux, insolent, fouteur de merde, que je ne m’intéresse qu’aux filles et aux soirées entre potes. Ah oui, et aussi que je ne pense qu’à me battre. Ce n’est pas faux… Surtout pour les filles. Et alors ? En terminale, Tristan a une solide réputation de bad boy et fait tout pour l’entretenir. Un jour, il se retrouve en cours à côté d’une ravissante petite brune, Annabeth. Intrigué, Tristan essaye tant bien que mal d’attirer son attention, mais sa voisine l’ignore obstinément. En plus de son dédain affiché, cette fille semble capable de mettre à nu chaque blessure qu’il s’efforce de cacher. Autant de raisons pour que Tristan soit prêt à tout pour la séduire…

 


 

Mon Avis

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Hachette Jeunesse et le site NetGalley pour ce roman. Un roman comme on en voit pas mal passer ces derniers temps, issus de Wattpad. Le résumé me plaisait, mais c’est parce que l’auteur vient de Wattpad que j’ai voulu lire son histoire et avoir mon propre avis.

L’histoire se concentre sur Tristan, lycéen plutôt beau gosse et populaire. Mais surtout, il est « crâneur, orgueilleux, insolent et fouteur de merde ». Le vrai bad boy par excellence. Il ne s’intéresse pas vraiment aux cours, il est même très souvent absent. Mais un jour, où il arrive en retard en cours, il se voit être déplacé à côté de quelqu’un d’autre, cette personne, c’est Annabeth. Il a plutôt l’habitude que les filles se jettent à ses pieds, mais Annabeth est différente. Elle s’en fout complètement de lui et l’ignore. En faisant ça, elle ne s’attendait pas à ce que Tristan s’intéresse à elle. On va donc suivre la relation de Tristan et Annabeth. Mais on va également en savoir plus sur la famille de Tristan, le pourquoi du comment il s’en fout de tout.

Parlons un peu des personnages. Tristan est pour moi, plus décrit comme un « sale gosse » qu’un bad boy. Pour moi un bad boy ce n’est pas ce qu’est Tristan. Donc c’est vraiment ce qui m’a le plus déçu. Je m’attendais à autre chose. Parce que, au début, je dois bien avouer, que je n’appréciais pas du tout son attitude. C’était peut-être un peu extrême à mon goût. Mais au fur et à mesure que j’avançais dans l’histoire, et que j’en apprenais plus sur lui et sa famille, je commençais à l’apprécier.
Annabeth est une élève lambda qui n’est pas forcément remarquée par les garçons. Plutôt bonne élève, elle ne s’intéresse pas vraiment aux garçons. Comparé à Tristan, j’ai beaucoup apprécié le personnage d’Annabeth. Elle n’a rien d’exceptionnel mais malgré tout, j’ai su l’apprécier.
Je ne vais pas vous parler de tous les personnages, évidemment, mais j’aimerais vous parler de Manuel, le meilleur ami de Tristan. Ils se connaissent par cœur et ont la même passion qu’est la boxe. C’est le personnage que j’ai le plus aimé. C’est un personnage secondaire, oui, mais pour moi il est l’un des plus importants. On rêverait tous d’avoir un meilleur ami comme lui.

Comme je le disais un peu plus haut, je m’attendais à autre chose en ayant lu le résumé. Du coup oui, j’ai été déçu, mais ça n’empêche pas que j’ai plutôt bien apprécié ma lecture. Il s’est très vite lu. Malgré beaucoup de clichés, voire même trop de clichés, j’ai toujours voulu lire la suite après chaque fin de chapitre. C’est loin d’être une histoire originale, des Tristan et des Annabeth, on en voit un peu partout dans les Young Adult. Pour moi, ça a été une bonne lecture mais rien d’exceptionnel.

Pour conclure, ça a été une bonne lecture malgré des clichés très présents. Je vous le conseille.

 

  • A lire si vous aimez :
    Les histoires d’amour d’adolescents
    Les histoires de familles compliquées
  • Passez votre chemin si vous n’aimez pas :
    Les clichés trop présents
    Les histoires simple

 

14/20

Lu en partenariat avec

pro_reader

téléchargement

Merci de votre visite !

Jeunesse

Megumi et le fantôme de Eric Senabre

couv45245911


 

Titre : Megumi et le fantôme
Auteur : Eric Senabre
Date de parution : 6 Septembre 2017 (Français)
Éditeur : Editions Didier Jeunesse
Pages : 212
Thèmes : Jeunesse
Prix : 12 €


 

Résumé

Megumi n’a peur de rien. Surtout pas d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l’on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.

 


 

Mon Avis

Tout d’abord je tiens à remercier les Editions Didier Jeunesse et le site NetGalley pour ce roman. Cette petite histoire toute mignonne a été une très bonne lecture qui a su me faire voyager dans le pays que je rêve un jour de voir de mes propres yeux, le Japon.

 

L’histoire se concentre sur Megumi, jeune japonaise étant au début du roman en vacances avec ses parents à Dublin. Megumi apprend par sa mère que son arrière-arrière- arrière-grand-père était irlandais et vivait ici, à Dublin. La jeune japonaise étant très curieuse et n’ayant peur de rien décide d’aller voir la maison où vivait son ancêtre, et cela même si elle a été mise en garde. Car la maison est hantée ! La voici donc se faufilant dans la maison en pleine nuit. Ce qu’elle ne sait pas encore c’est que cette visite va changer toute sa vie. Mais pas seulement la sienne.

 

 

Parlons un peu de Megumi, elle est jeune mais n’en est pas moins très courageuse. Qui, de nos jours s’introduirait dans une maison hantée en plein milieu de la nuit ? Pas moi personnellement ! Alors, dès le début, elle m’a impressionnée par ses choix. Elle est également très attachante et surtout généreuse en amitié. La relation qu’elle a réussie à avoir avec « ce fantôme » est très belle et touchante. Je ne lis pas souvent de jeunesse, comme ce roman, mais le personnage de Megumi restera graver dans ma mémoire.
Ensuite, nous avons Horatio, le fameux fantôme qui hante la maison. On sait très rapidement qui est Horatio, c’e n’est pas quelque chose que l’auteur essaye de nous cacher. C’est un personnage d’une autre génération que Megumi et surtout, après tant d’années coincées dans cette maison, il est devenu quelqu’un de triste et qui n’attend rien des jours à venir. Mais grâce a Megumi, il va réapprendre à « vivre ».
Deux personnages auxquels j’ai beaucoup accroché.

La plume fluide de l’auteur m’a permis de lire cette petite histoire en une seule traite ! Un pur délice de lecture. Puis, il y a quelques petites références à un certain petit plombier qui passe de tuyauterie en tuyauterie. J’ai beaucoup aimé ce petit clin d’œil. Après je ne sais pas si les plus jeunes réaliseront cette petite référence. Moi, en tout cas, j’ai adoré !

Pour conclure, en tant que grande fan de la culture japonaise, j’ai beaucoup apprécié ma lecture.  L’auteur a réussi à me faire voyager ! A travers cette histoire, il nous fait passer par pas mal d’émotions et traite de plusieurs sujets passionnants. Une petite histoire toute mignonne que je vous conseille fortement.

 

  • A lire si vous aimez :
    Découvrir une culture, ici le Japon
    Les histoires de fantômes (très gentil le fantôme, je vous rassure ahah)
    Les histoires de malédictions
    Une héroïne courageuse et attachante
  • Passez votre chemin si vous n’aimez pas :
    Les fantômes

 

17/20

 

Lu en partenariat avec

pro_reader

didierlogonormalnoirdef-300x181

Merci de votre visite !

Contemporain·Jeunesse

Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers de Benjamin Alire Saenz

couv9116509


 

Titre : Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers
Auteur : Benjamin Alire Saenz
Date de parution : 18 Juin 2015 (Français)
Éditeur : Editions Pocket (Jeunesse)
Pages : 359
Thèmes : Contemporain, Jeunesse
Prix : 17,90 €

 


 

Résumé

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n’ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais… C’est donc l’un avec l’autre, et l’un pour l’autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l’univers.

 


 

Mon Avis

Vous avez surement dû voir passer ce roman partout l’année de sa sortie et même encore après. Cette histoire a été un tel succès que bien évidemment je voulais la découvrir et en faire mon propre avis. Mais tout cet engouement m’a un peu fait peur, dans le sens où je savais que j’allais en attendre énormément, alors j’ai préféré le laisser un peu traîner dans ma PAL, et vous savez quoi ? J’ai tellement bien fait ! Je me suis donc lancé dans cette lecture en ayant presque oublié le résumé et c’était juste parfait.

L’histoire se passe dans la fin des années 80 dans deux familles américaines d’origine mexicaine. On suit Aristote, garçon plutôt solitaire, en colère et en pleine puberté. Pas facile de savoir qui on est, de s’assumer et se trouver à cet âge. Aristote n’est pas la personne la plus attachante et la plus expansive que vous rencontrerez dans d’autre romans mais pourtant il m’a beaucoup touché. Puis on a Dante, un réel rayon de soleil, toujours le sourire et toujours à voir le bon côté chez les gens. Dante apporte vraiment le côté frais à l’histoire. Les deux protagonistes sont très différents et pourtant, l’alchimie passe immédiatement.

La lecture est vraiment très fluide, ça se lit à une vitesse folle. On ne voit vraiment pas les pages défilées et j’ai aimé ce côté du roman. Plus j’avançais dans l’histoire et plus je me disais que l’histoire était sympathique, mais simple. Une lecture bien agréable et je me suis quand même demandé pourquoi ce roman avait fait autant parler de lui, et c’est en finissant le livre que j’ai compris. Que j’ai compris que cette histoire est très belle, avec tellement de questions que l’on aurait pu se poser en étant adolescent. Je me suis prise plusieurs claques à la fin de ce roman.

Pour conclure, ce livre est une vraie quête d’identité à ce moment clé qu’est l’adolescence. Une histoire à mettre entre les mains d’adolescent qui se cherchent. Je ne sais pas pourquoi ça n’a pas été un coup de cœur pour moi, mais ça n’en était vraiment pas loin en tout cas. Je peux donc que vous le conseiller !

 

 

4/5

4

 

Merci pour votre visite !